Le quai de l’Université

Le quai de l’Université (en russe : Universitetskaya naberezhnaya)
Le quai de l'Université

Montrer sur la carte
Origine du nom : les bâtiments de l’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg se trouvent sur ce quai.
Evènements intéressants : Le quai de l’Université se trouve sur l’îleVassilievski (en russe : Vassilievski ostrov), la plus grande des 42 îles qui constituent Saint-Pétersbourg. Lorsque les ponts s’ouvrent, l’île Vassilievski devient le seul quartier absolument isolé de la ville. L’île tient son nom d’un certain Basile et jusqu’aujourd’hui on considérait que c’était Basile Korchmine qui donna son nom à l’île. Ce fut un compagnon d’armes de Pierre le Grand. Il avait disposé ici sa batterie d’artillerie. On avait même érigé le monument à Basile Korchmine à côté de la station du métro Vassiléostrovskaya. Mais plus tard il s’avéra que l’homme n’avait rien à voir avec cette île. Ce toponyme figurait déjà dans le cadastre des scribes de Novgorod datant de 1500, tandis que Basile Korchmine est né quelques siècles plus tard.
Curiosités à voir :
La Néva – le plus grand fleuve de Saint-Pétersbourg.
Le pont de l’Annonciation (en russe : Blagoveshchenskiy most ) – c’est le premier pont sur la Néva, créé 150 ans après la fondation de Saint-Pétersbourg.
L’Académie des Beaux arts (en russe : Akademiya khudozhestv ) – un des rares établissements de la ville n’ayant cessé d’excercer son acivité d’enseignement durant plus de deux siècles.
Le Palais Menchikov (en russe : Men’shikovskiy dvorets ) – c’était le plus grand bâtiment de l’époque de Pierre le Grand, dépassant par ses dimensions le palais de Pierre le Grand lui-même.
L’Université d’Etat de Saint-Pétersbourg – est la plus ancienne université russe. Y ont étudié des personnalités telles que Dmitri Medvedev, Vladimir Poutine et Vladimir Lénine.
La Kunstkamera – c’est le premier musée russe, dont le nom d’origine allemande signifie «Chambre des curiosités ».
Le musée zoologique – expose des animaux empaillés et fut le lieu de rassemblement du fameux espion russe Stierlitz avec ses agents .
Les colonnes rostrales – représentées sur les coupures de 50 roubles.
Le Pont du Palais (en russe : Dvortsovi most ) – l’ouverture de ce pont est souvent représenté sur les cartes postales de la ville, l’image des deux travées centrales levées du pont est devenue l’un des symboles de Saint Pétersbourg.


Comments:

Leave a Comment